logo

École St-Isidore

  • int Ecole StIsidore

Historique

En 1954, c’est la centralisation des écoles et la formation des grandes unités scolaires.  Il y a quatre écoles à Bellevue : Gaudet, Bellevue, St-Isidore et St-Gérard. Les quatre écoles deviennent l’école St-Isidore et une nouvelle école est construite au village, au nord de l’église.

Le bulletin de la paroisse en 1954 rapporte : « L’année 1953… Avec la coopération d’un beau groupe de paroissiens et les Grands Commissaires de la Grande Unité de Wakaw No 48, une belle école de quatre classes fut construite, au coût de 5 000 $, sur le terrain de l’église dans le district St-Isidore déjà existant.  Cette belle école comprenant tous les niveaux, y compris le secondaire, a été officiellement ouverte le 5 août 1954.  Le 27 du même mois, les portes s’ouvraient pour recevoir 120 élèves. Les Révérendes Sœurs de la Présentation étaient chargées de prodiguer l’enseignement à ces élèves de toutes nos petites écoles… »

Les élèves sont bientôt trop nombreux pour les installations donc l’école de campagne St-Isidore est déménagée à l’est de la grande école et sert de classe jusqu’à la fin des années 1970.  Deux autres écoles de campagne sont déménagées à l’ouest de l’école et servent de classe pour quelques années.

Avec l’école centrale vient le besoin d’autobus provenant des quatre coins de la paroisse.  Le Père Robert encourage la fondation du club de neige.  Les habitants d’une région s’organisent pour faire enlever la neige sur les routes d’autobus durant l’hiver.

En 1967, le Bureau de la minorité de langue officielle (BMLO) désigne l’École St-Isidore comme école française.  Selon l’éditorial de l’Eau vive du 15 novembre 1973, la réunion des écoles désignées fait ressortir : « C’est que l’école désignée de St-Isidore de Bellevue, une des treize, aurait trop de français.  Pensez donc!  Trop de Français. »

L’année scolaire 1974-1975 voit l’ouverture de la 1ère classe de maternelle. Les parents commencent une prématernelle en 1984 et forment la coopérative Les Petits Amis de Passe-partout en 1986.

Un plus gros gymnase est bâti en 1986. Il est dédié à M. Pierre-Albert Gaudet qui est le premier grand commissaire en 1954.

Les inscriptions s’élèvent à 160.  La maternelle est enseignée dans «le presbytère» et  même le gymnase sert de salle de classes.  Finalement des classes portatives sont ajoutées à l’école.

En 1989, la communauté scolaire entreprend les démarches pour devenir école fransaskoise et faire partie d’un conseil général qui regroupe toutes les écoles fransaskoises de la province.  Le nouveau Conseil scolaire fransaskois de l’école St-Isidore assume enfin la gestion de son école en janvier 1995.  Selon les critères du BMLO, le français est enseigné à différents pourcentages, de 100 % au primaire et en diminuant à l’intermédiaire et au secondaire.

En 1995, les parents forment le Conseil scolaire fransaskois de l’école St-Isidore et entreprennent la gestion de leur propre école.

Les enseignants et le comité de parents s’occupent de la re-francisation et du bien-être des élèves.  Tous les cours y sont enseignés en français, sauf l’anglais.

La vieille école est achetée du district de Wakaw en 1995.  Elle est démolie, à l’exception du gymnase et de la bibliothèque, et un nouvel édifice est construit autour de ces deux pièces.  Pendant la construction, les élèves suivent leurs cours réguliers dans la vieille école de Domremy.  Ils reviennent à Bellevue au début de septembre 1997.

En 1999, c’est l’amalgamation des 9 conseils scolaires francophones de l’époque sous un même chapeau, celui de la Division scolaire francophone n°310, gouvernée par le Conseil scolaire fransaskois. Le Conseil de l’école St-Isidore a repris les responsabilités du comité de parents et organise les activités locales et s’occupe du préscolaire.

En 2008, la Division scolaire francophone n°310 change de nom pour devenir le Conseil des écoles fransaskoises.

L’historique vous est présenté avec la gracieuse permission des Archives de Bellevue, tiré du texte « Souvenirs 1902-2002 ».